Duathlon de Troyes

Dimanche s’est tenu le duathlon de Troyes organisé par le Troyes Gymnique Triathlon 10 Cette 2ème édition a rencontré un vif succès avec 500 concurrents au départ sur l’ensemble des épreuves et a servi de support au Championnat Grand Est de Duathlon jeune.

Yeliz et Quentin Mathias ont pris le départ des ces qualifs pour le championnat

« Je me qualifie pour les championnats de France normalement, on attend la confirmation de la ligue la semaine prochaine mais je suis dans les quotas.
La forme revient petit a petit, je fais une bonne première course à pied mais je me retrouve un peu esseulé en vélo avec deux chutes en vélo d’adversaires dans le premier km de la partie vélo. Ca m’empêche donc d’accrocher le groupe de chasse.
La partie vélo fut très éprouvante avec la pluie, le froid et les bourrasques de vent. Malgré une bonne hydratation je me retrouve avec des crampes aux mollets sur la fin de la partie vélo, qui m’obligent à ralentir et m’arrêter quelques fois sur la deuxième course-à-pied…
Je termine 8ème junior et rentre dans les quotas de la ligue pour les France à Noyon le 11 octobre prochain.
Yeliz de son côté a malheureusement dû abandonner lors de la première course-à-pied.
Voila voila, Un sacré niveau sur cette course tout de même !

Light on Tri Madine

À proximité de Nancy et Metz, le Light on Tri est idéalement situé dans le territoire lorrain. Plusieurs formats ont été proposés, Thomas et Lionel ont pris le départ du format M ce dimanche 22 septembre.

Thomas a fait une très belle perf « J’ai encore réussi à porter un dossard ce dimanche malgré le covid 🤩🤩J’ai participé au M de Madine @lighton_triEt re-top 10 🤘🤘Malgré une course assez difficile et un manque de sensations sur le vélo, il a fait bien chaud.. Je me classe 9ème scratch sur plus de 350 athlètes 🏊‍♂️🚴‍♂️🏃‍♂️Il est dur d’échouer, mais il est pire de ne jamais avoir tenté de réussir ».

Lionel a également pris beaucoup de plaisir. Il termine à la 182ème place « Course très sympa sur le beau site du Lac de Madine pour la natation. La météo était très chaude ce qui a rendu la course à pied difficile (80 % du parcours en plein soleil et 1 seul ravitaillement au bout de 5 km à la fin du premier tour). Bonne reprise pour moi et bonne prépa pour le Natureman s’il est maintenu et ou le club sera bien représenté »

Les résultats complets sur sporkrono !

Les championnats de France à Montceau les Mines

Petit retour sur la participation de Yeliz aux Championnats de France qui se sont tenus au lac du Plessis à Montceau les Mines dimanche ! Sur un parcours exigeant, trois épreuves du Championnat de France Individuel de Triathlon se sont enchaînées. Yeliz dans la catégorie cadette a pris le départ sur un format S de la course jeune. Elle termine 44 ème au scratch dans sa catégorie, une belle perf sur 118 partipantes. Après une natation mitigée, un beau vélo, un point de côté l’empêche de déployer sa foulée. Une grosse satisfaction tout de même à l’arrivée et surtout la fierté d’avoir pu participer à une telle épreuve. Bravo à toi Yeliz !

Le Schwimrun de Colmar !

Plusieurs jeunes ont représenté les couleurs du club à la base nautique de Colmar dimanche dernier. L’occasion pour beaucoup d’entre-eux de porter le premier dossard de la saison ! Une belle journée ensoleillée, une organisation masquée mais très bien menée, un grand bravo au TACC d’avoir résisté et maintenu l’évènement.

Les résultats ont été au beau fixe également puisque plusieurs podiums se sont succédés ! On note un podium 100% Iron et Féminin chez les filles, une première place en relais et au scratch pour Killian et Quentin ! Tous nos jeunes dragons ont assuré. Les résultats sont en ligne

Le reste des photos ici !

A noter également ce jour, la qualif de Yeliz aux Championnats de France et la mobilisation de nos irons à la fête des rues. Standing ovation pour celles et ceux qui ont bossé sous cette chaleur et masqué 😉

LES 3H VTT du VCS Altkirch

Samedi dernier trois dragons ont participé aux 3 heures du VCS d’Altkirch. Au programme une course de VTT en relais par équipe de 2 coureurs sur les hauteurs d’Altkirch !

Les VTTri : Céline & Thomas

La saison 2020 est lancée. Participation hier en catégorie mixte aux 3H VTT du Vélo Club d’Altkirch, avec Thomas Schlaefflin.Un beau moment sportif, du plaisir à enchaîner les 7kms du circuit, et à la clé une 1ère place en catégorie mixte.

Céline Kluska

Superbe course hier ! Temps superbe et parcours terrible, 11ème scratch et plus haute marche du podium en mixte avec ma superbe binôme Céline Kluska ! A refaire!! Un peu de fun entre 2 triathlons.

Thomas Schlaefflin

Les Gouzi-Gouzi : Justin et Jean-Luc

Le classement

classement

Les photos ici !

Ironman 70.3 – les Sables d’Olonne

Dimanche dernier, Celine s’est élancée sur l’Ironman 70.3 des Sables d’Olonne.

céline 70.3

Au programme de cet Iroman 70.3 les Sables d’Olonne :

* 1,9 kms de natation dans le chenal historique du Vendée Globe.

* 92 kms de vélo à travers la forêt d’Olonne, les marais et la campagne environnante, pour un dénivelé positif de 600m

* 21.1 kms de course à pied en 3 boucles, sur la promenade des Sables et autour du Lac du Tanchet à château d’Olonne, après une transition le long du port de pêche et un passage de 200m sur la plage du Remblais les Sables d’Olonne.

Finisher en 5h28, 4ème de ma catégorie !

Celine Kluska

Le classement c’est ici !

Light On Favières

Le concept Light On

LIGHT ON, a pour volonté de faire évoluer l’expérience des sports d’endurances tels que le triathlon, le trail ou encore le running.

Cette année, LIGHT ON proposait 5 triathlons sous forme de manche, mais suite à la COVID 19, le programme s’est allégé. Deux courses, on été maintenues pour le moment.

Light On Favières

Dimanche 30 août a eu lieu la première épreuve à Favières non loin de Nancy. Au programme deux distances, un triathlon S et M.

programme de la course

Thomas s’est élancé sur le M et ce que l’on peut dire, c’est qu’il est heureux d’avoir pu remettre un dossard. Le parcours était composé d’1km de natation, de 46km de vélo et de 10km à pied.

« Je sors entier de l’eau, autour des 20. Un beau vélo, 900 de D+ sur 46km. En course à pied j’ai sauvé les meubles, le parcours, c’était de l’herbe et des raidars qui m’ont séché… Je finis 7 au scratch sur environs 200 participants et 3 ème séniors. »

« Je retiens qu’une chose de cette journée, bossez dur, donnez vous les moyens, sortez de votre zone de confort à l’entraînement, et le travail paye »

Thomas

Christophe, l’orque en toute simplicité !

Après avoir réalisé le portrait de notre panda déterminé, cette semaine on se tourne vers Christophe. Qui ne le connait pas 😉 Un pilier du club, une personne sur qui l’on peut toujours compter et je dirai même un exemple pour notre jeunesse !
Quelques questions, et c’est parti pour un récit, des années de pratique….

Christophe, depuis quand es-tu au club ?  D’après mes souvenirs (de poisson rouge)… 1996 ! Soit 24 ans ( oh la la … , comme je sais bien compter ! 
Qu’est ce qui te plaît à l’Iron club ? 
Même si je n’étais pas encore entré au Club sur ce cliché … pour ces moments là !
Amitié, Partage, complicité, ambiance, « la Famille Sportive », les troisièmes mi-temps … Tous ce qui rend ce club « Run for Fun » … Comme tu es dans la vie, tu l’es dans le sport ! Je pense que çà pourrait être une bonne ligne de conduite.( à creuser ! ) rire

Quelle discipline préfères tu dans le triathlon ? 

Mais, le Triathlon est une discipline , non ? Et un tout . 

Je pense que pour moi et tout le monde l’aura comprit … et sera d’’accord, là ou je me sens le mieux, c’est quand même dans l’eau ,de part mon signe zodiacal peut être (verseau, même si ce n’est pas le critère qui a influencé mon adoration pour cet élément ). Après, j’ai aussi su transmettre à la descendance cet amour pour ce fluide .Val a un passif de nageur et Quentin tout comme son père est devenu maître nageur sauveteur et reste émérite dans les pratiques du surf et l’apnée . 

Ensuite, le vélo pour moi reste une passion et le moyen de locomotion fait pour l’aventure ,de part la diversité des chemins et paysages sans cesse renouvelés .C’est tes jambes qui font qu’il t’emmène du point A au point B, c’est aussi un sport exigeant ou on ne triche pas . ‘’Si tu roules pas, tu progresses pas !’’.Y a pas de secret. 

Et le meilleur pour la fin, la course à pied, sport par lequel je suis arrivé au triathlon, je qualifierais de « Sport de Guerrier » qui tout comme le vélo , pas de triche seul face à soi même , tu mesures la discipline et l’investissement des entraînements sur les chronos en courses et bien souvent tu constates « que rien ne tombe tout cuit du ciel !». Et qu’il y a souvent beaucoup de sacrifices pour gagner des minutes, secondes, dixièmes … J’ai souvent médité sur ce concept et à maintes reprises , je l’ai vérifié. 
Pour moi , le Triathlon est un tout 😉 

Ta meilleure course ? 

Personnellement, c’est celle ou tu y retournes pour les émotions … l’aventure … (pas forcément chercher un résultat ,même si c’est le but pour tout bon compétiteur qui se respecte). Mais pour tout ce que j’ai décrit comme sentiments à la question « Qu’est ce qui te plaît à l’Iron Club ? ». Et le monument , pour moi reste « Embrun ». Les avertis comprendront

Ta pire course ? Anecdote ? 

Des pires courses, on en a tous vécu … et pleins ! Et c’est ça qui fait la beauté du sport, en général c’est comme dans la vie … on apprend tous les jours ! Je retiendrai juste la dernière (pire course) sur le Triathlon de VOUGLANS (Jura) en 2019 ou j’ai pris ma foi, par manque de foncier sur la distance ,une petite fessée en course à pied et j’avoue avoir beaucoup marché … Mais le décor somptueux du vélo, m’a vite fait oublié cette erreur de jeunesse vérifiant une nouvelle fois, le vieil adage déjà cité plus haut « pas de progrès, sans entraînement … ou rien ne tombe tout cuit, du ciel ! » 

Et pour l’anecdote … , sur le Triathlon ‘’ L ‘’ d’OBERNAI en 1997 (ou j’avais oublié mes semelles ortho. pour la C.A.P occasionnant à l’époque des tiraillements tendineux sur les coups de pieds ) … Ce qui m’a plombé la course , alors que j’y ai fait un super temps … mais durant toute la NAT et le vélo , j’étais focalisé sur ce détail qui m’a pompé beaucoup d’énergie mentale alors que finalement tout s’est bien passé et sans semelle ! Comme quoi … 

Du coup avec le temps ,fini la pression inutile, je relativise et je compose toujours avec les forces du moment . 

Tes indispensables pour le sport ...

La Famille, c’est super important, et ma fan et supporter de toute première heure reste « Sandrine ». Elle m’a toujours suivi et encouragé avec les enfants dans mes déplacements. 

Les Amis de toujours et les Potes de club qui de près ou de loin ont toujours pris des nouvelles et trouvés les mots justes en toutes circonstances . Et bien sur ,les éternels coups de 43 (au derrière) quand ça ne va pas !

La santé et enfin la prise de plaisir, dans tout ce qui est entreprit en matière de sport. 

As-tu continué le sport pendant le confinement ? Et comment ? 

Oui, oui … plus que jamais en ce début de saison ( enfin, si il y en a une saison ! ), juste limité par le temps (s’agissant de la course à pied , limitée à une heure à moins d’un km de la maison) contraintes sanitaire obligent, mais bon voilà, on peut quand même s’entraîner. Par contre , l‘eau me manque ! 

Comment ? 

Mi mars , et avril une routine s’est mise en place consistant à partir courir une heure le matin à 7h00 … Puis vélo (Home trainer) durant 40’00 ‘’ ce qui fait un volume entre 20 et 25 km, TOUS LES JOURS … (1h45 par séance sport, c’est bien pour commencer la journée) … Et là pour mai, je me suis un peu détendu (sinon , je vais devenir trop fort ! … rire .) ou je garde la même routine mais tous les deux jours et j’alterne avec 20 à 30’00’’ de gainage un jour sur deux.

dav

Ce que tu n’aurais jamais pensé faire pendant cette période ? 

Autant bricoler, entretenir ,ranger, trier dans la maison, il y avait longtemps que je n’avais pas autant profiter de ma maison et m’entraîner . 

dav

Ce qui t’a manqué le plus ? 

La Famille ? je l’avais sous la main et en visio !Je l’ai déjà cité plus haut, ‘’L’EAU’’ me manque, énormément … Le fait de travailler à la piscine, enseigner, animer, nager. Le contact et l’échange avec les autres … les entraînements hebdomadaires Jeunes /Adultes Iron etc. Ce qui nous attend, risque d’être … différent. 

Quel est ton objectif de l’année ? 

Pour les jeunes, même si nous n’avons pas encore la visibilité … reste la continuité des démarches pour épauler Quentin MATHIAS et la tenue de son projet de stage « Triat’Academy » pour le mois d’Août prochain. 

Ne jamais rester sur un échec … au niveau sportif, si les conditions le permettent et qu’il est maintenu … retourner sur le « L » de VOUGLANS

Si tu étais un artiste : 

J’aime trop l’anonymat ! … Alors … 

Si tu étais un animal : 

L’Orque, ce beau mammifère marin me correspondrait bien . Noir et blanc … discret mais imposant, endurant sachant aller vite mais pas longtemps ! Rire … Comme moi . 

Ta boisson préférée : 

L’EAU, bien sur ! Mais avec modération la « BIÈRE ». 

Un mot pour te qualifier : 

Simplicité … 

Thomas le panda déterminé !

La première question que l’on se pose et qui vous a sûrement poussé à cliquer sur cet article, c’est pourquoi un panda déterminé ?! La réponse est simple, nous avons posé plusieurs questions à Thomas afin de réaliser son portrait. Comme à l’Iron on aime bien les animaux alors on lui a demandé quel animal il aurait voulu être ? Vous l’aurez deviné, c’est le panda ! Oui le panda, c’est un animal avec beaucoup de force sous une carapace de douceur ! La détermination, c’est le mot qu’a choisi Thomas pour se qualifier et vous allez comprendre pourquoi. Bienvenue dans le portrait de Thomas !

Thomas le triathlète

Thomas est membre de l’Iron Club depuis deux saisons. Ce qu’il aime à l’Iron, c’est la complicité entre les membres et la bonne ambiance. Sa discipline préférée c’est le vélo. Devenu triathlète récemment il a déjà pas mal de bon souvenirs au compteur. D’ailleurs, sa meilleure course reste à ce jour l’Ironman 70.3 de Vichy. Un souvenir magique pour l’ambiance, l’ampleur de l’événement, les rencontres, le parcours et surtout une belle performance. La pire course de Thomas ? Il ne l’a pas encore vécu. Il garde tout de même un souvenir amère du M du Val de Gray à cause des conditions météo, notamment de la chaleur et du manque de plaisir sur la course. Cette année Thomas avait pour objectif de se qualifier pour les championnats du monde d’Ironman 70.3… Il garde toujours un petit espoir de pouvoir le réaliser malgré la situation. On vous avait prévenu Thomas est un panda déterminé !

Ironman 70.3 Vicky

Thomas le confiné

Que fait un triathlète pendant le confinement ? Du sport bien évidemment ! Thomas a continué à travailler et s’est donc rendu au travail à vélo pour ne pas perdre le rythme. Il a également continué de s’entraîner en course à pied à 1km de chez lui évidemment. Deux à trois fois par semaine, il fait une séance de gainage et de renforcement musculaire. Autant dire qu’il n’a rien lâché. Ce qui lui manque le plus c’est l’eau. Pouvoir se jeter dans un étang et toucher des bouées. Bien évidemment les apéros et les soirées entre copains lui manquent aussi. Mais pendant le confinement il a quand même fait des choses qu’il ne pensait jamais faire comme courir en tournant à 1km de chez lui comme un hamster, s’éclater en cuisine… Ou encore mettre en scène ses chaussures.

occupation de confinement

Les bonus

  • Les indispensables : Sa montre Garmin et son casque
  • Son plat préféré : Les burger XL avec des frites à la patate douce
  • Si c’était un artiste, il serait comédien pour pouvoir parler sans tabou et donner le sourire aux gens

Semi-marathon de Nuits St-Georges

Samedi 7 mars s’est déroulé la 19ème édition du semi-marathon de Nuits St Georges. Un semi-marathon qui est organisé chaque année à l’occasion de la vente des Vins des Hospices de Nuits St-Georges.

Un courageux dragon de l’Iron club : Lionel Martin a relevé le défi avec dans un coin de sa tête un record personnel sur la distance.

Son résumé :

Premier semi de l’année en préparation du 70.3 de Vichy. Un parcours bien vallonné dans les vignes autour de Nuits-Saint-Georges. Un temps officiel de 1h52 et réel de 1h51:25 au passage de la ligne. Le semi était un peu plus long que la norme puisqu’il faisait 21,5km donc mon objectif officieux de passer sous les 1h50 est atteint et mon temps de référence de Colmar en septembre est descendu de 6 minutes.

Résultats ICI

Vidéo de l’arrivée de Lionel ICI